For a defense in advance

Accueil Achats | Accueil | Actualités du portail | A la une | Le service d'infrastructure de la défense a 5 ans

A la une

Le service d’infrastructure de la défense a 5 ans

1er/10/2010

12 septembre 2005, le nouveau bâtisseur de la défense était né. Depuis 5 ans, le service d’infrastructure de la défense (SID) s’appuie sur les entreprises du BTP pour construire, adapter et entretenir le domaine immobilier de la défense. Avec six milliards d’euros investis en 5 ans, le SID s’est affirmé comme un acteur économique majeur dans le secteur du bâtiment. Aujourd’hui, il s’adapte à la nouvelle carte militaire des bases de défense.

Historique - 98.6 ko
Historique

Diaporama - 778.2 ko
Diaporama

Le SID sur l’internet défense

Un bâtisseur unique pour les armées

Jusqu’en 2005, chaque armée possédait son propre service d’infrastructure : le service du génie, les travaux maritimes et l’infrastructure de l’air. Par décrets du 12 septembre 2005, ces trois services constructeurs sont mutualisés au sein d’une entité commune au ministère de la défense, le service d’infrastructure de la défense (SID) rattaché au secrétariat général pour l’administration (SGA). Au préalable, est créée la direction centrale du SID (DCSID) en conservant l’organisation, les missions et les appellations des anciens réseaux d’infrastructure des armées de terre, de l’air et de la marine.

Un réseau sous la même bannière

En septembre 2008, le SID harmonise les appellations de son réseau pour s’affirmer comme l’interlocuteur de référence clairement identifié en matière de soutien infrastructure au sein du ministère de la défense et auprès de ses partenaires économiques du BTP. Désormais, pour tout problème de construction et de maintenance immobilière, les forces armées et les autres organismes de la défense s’adressent aux 7 directions régionales du SID (DRSID), aux 18 établissements d’infrastructure de la défense (EID) et aux 8 directions d’infrastructure de la défense (DID).

Le SID en 2012

La future organisation du SID pour 2011-2012 s’adaptera à la nouvelle carte militaire des bases de défense et comprendra:
-  Une direction centrale dotée d’un centre d’expertise.

-  7 établissements du SID (ESID) chargés de l’expertise, de la coordination et du pilotage des unités de soutien d’infrastructure de la défense (USID) ainsi que des pôles de maîtrise d’œuvre, et, enfin de la conduite des opérations d’investissement.

-  Des pôles de maîtrise d’œuvre qui assureront le suivi des opérations d’investissement sous maîtrise d’œuvre interne du SID.

-  54 unités de soutien d’infrastructure de la défense (USID), au sein des bases de défense, dont la vocation est l’aide et le conseil dans la programmation des infrastructures, l’expression des besoins, la gestion du patrimoine et la maintenance. Depuis 2009, 5 USID ont déjà été créées à Clermont-Ferrand, La Valbonne, Montlhéry, Pau et Rennes.

-  7 établissements du SID outre-mer et à l’étranger.

Le SID, à terme, pilotera l’exploitation-maintenance de l’infrastructure et sera responsable du soutien des bases aériennes dotées d’une piste d’envol.

Historique (PDF 98.6 ko)

Derecho de Autor del Ministerio de Defensa 2005 / aviso legal