For a defense in advance

Accueil Achats | Accueil | Actualités du portail | A la une | Offres dématérialisées pour le MINDEF

A la une

Offres dématérialisées pour le MINDEF

23/01/2005

Après la DGA en mars 2003, puis l’armée de terre (établissement du génie de Limoges) en juillet 2004, l’armée de l’air (SELOCA de Brétigny) vient elle aussi de recevoir ces derniers jours sa première offre dématérialisée de la part de l’un de ses fournisseurs potentiels !

Si l’ensemble des 203 entités d’achats du ministère de la défense étaient techniquement capables de recevoir des offres dématérialisées depuis novembre 2003, l’année 2004 a été consacrée à la prise en main généralisée des outils par les acheteurs de la défense : de près de 50% des dossiers de consultation des entreprises accessibles (DCE) sur la place de marché fin 2003, l’objectif fût de passer à près de 100% des dossiers mis en ligne dès le printemps. Cet objectif a été atteint dès l’été pour les consultations supérieures à 90 000 €, et pour les consultations d’un montant inférieur le taux de publication a atteint 80% dès l’automne : au 31 décembre ce sont 6 900 DCE qui ont ainsi été mis en ligne sur la place de marché du ministère de la défense.

Pour les fournisseurs, les rencontres régionales faites à Bordeaux, Toulon, Brest et Reims en février / mars 2004, après Paris en décembre 2003, furent l’occasion de mieux connaître la démarche de dématérialisation du ministère de la défense. L’augmentation massive des téléchargements de dossiers témoigne de l’intérêt des fournisseurs pour ces nouveaux outils. Le cap du 5 000ème utilisateur inscrit sur les portails "ixarm.com" et "achats.defense.gouv.fr" fût franchi dès avril 2004, pour atteindre près de 9 000 aujourd’hui.

En 2004, plus de 55 000 téléchargements de DCE furent réalisés par les fournisseurs, et les réponses envoyées par voie électroniques dépassèrent les 210.

Si à cause de son antériorité, la DGA avait déjà poussé la chaîne de dématérialisation un peu plus loin, jusqu’à la facturation électronique, avec son propre TPG (l’ACSIA), il est aussi à noter qu’en décembre 2004, l’établissement du génie de Limoges à l’issue d’une consultation avait retenu une offre reçue par voie électronique et avait adressé un dossier entièrement électronique au TPG de Gironde pour qui ce fût aussi une autre première quelques semaines avant l’échéance du 1er janvier 2005 !

Derecho de Autor del Ministerio de Defensa 2005 / aviso legal